banniere ftlb
Emilie THIRION Sonia TREMBOWICZCécile LE GACMaud DROGAT Pascal Delhoume Joe CHAU VAN gaetan 60x60 Michel MOUSSEUXJess VILLFernand LOPEZ OWONYEBE Bruno LONGHI

Blog FUTURELAB

5 minutes reading time (979 words)

INTERVIEW : Patrick VIGNAL, le gros bras de la République !

patrick vignal 3 1 300x149Par Pascal DELHOUME Team FUTURELAB

Comme tous les dimanches à 9 h du matin, Patrick VIGNAL ouvre les portes de son club de remise en forme : l’Espace le CAM à Montpellier.
Je le rejoins, et déjà, je découvre ce solide gaillard de 90 kgs sur le plateau cardio, motivé, imperturbable, oreillettes connectées toujours disponible envers ses administrés car cet athlète est également un homme politique.

 Bonjour Patrick, merci de me consacrer du temps pour cette interview. Peux-tu te présenter aux lecteurs de FUTURELAB Magazine ?

Bonjour Pascal, je me présente Patrick VIGNAL, 58 ans, je suis chef d’entreprise depuis l’âge de 20 ans, responsable du club de remise en forme le C.A.M.

 Peux-tu nous dévoiler ton cursus sportif, professionnel et politique ?

Tout a commencé par un Cap vente puis bien après une maîtrise gestion et administration des entreprises sportives.

Puis je suis devenu Maître de conférence à la faculté des sports.

Parallèlement, j’ai mon diplôme d’état de judo, de natation et de préparateur physique.

Sur le plan politique, de 2001 à 2012, j’ai occupé les fonctions d’adjoint au maire de Montpellier chargé du sport et de la cohésion sociale.

De 2008 à 2011, j’ai été conseiller général de l’Hérault et depuis 2012, je suis député de l’Hérault

 On peut dire que tu as un parcours assez atypique, comment l’expliques tu ?

Comme beaucoup de français, je suis issu d’une famille modeste et par définition rien n’est donné tout ce gagne par la persévérance et le travail.

Le sport a été pour moi un générateur de motivation notamment le judo qui m’a montré très tôt les valeurs humaines pour réussir.

Ajouter à cela une bonne étoile, une rencontre fortuite et l’avenir bascule.

Dans mon cas, la chance a une forme humaine et un nom Georges FRESCHES.

Il a été le lien entre ma vie professionnelle et la politique en me confiant l’organisation logistique de la coupe du monde 98 dans le département.

 Pour rester en forme, comment gères tu les entrainements entre tes divers déplacements et obligations ?

Je repartis mes entrainements sur Montpellier le week-end et à Paris dans une salle de musculation de l’association sportive de l’Assemblée Nationale mes jours de permanence c’est-à-dire les mercredis et jeudis sauf séances extraordinaires.

 Au delà des valeurs morales et des convictions, est-il important de présenter un bon physique pour avoir une bonne image populaire ?

Nous vivons dans un monde d’images, être parlementaire c’est être le représentant de citoyens qui vous ont fait confiance donc je me dois d’être le plus irréprochable possible même sur le plan physique.

Petite anecdote, lors d’un congrès d’été du parti, le service de sécurité m’avait pris pour le garde du corps de mon conseiller parlementaire.

Effectivement, j’étais vêtu d’une chemise blanche avec l’oreillette filaire connectée

 Je sais que d’autres personnalités dans le domaine de la politique, du journalisme, du service public sont inscrits dans ton club comment les as tu persuadé et motivé à chausser les baskets ?

En politique, nous sommes soumis à beaucoup de stress et de doute avec en plus la gestion du statut d’homme public.

J’ai appris avec l’expérience que toutes décisions doivent être prises sans aucune pression.

Pour ma part, le sport, l’effort me permet de prendre un recul purificateur.

C’est en expliquant cette doctrine à certains collègues politiques et autres que j’ai réussi à les initier à la musculation.

Dans la pratique, l’autre intérêt était de prolonger les réunions à mon club et de joindre l’utile à l’agréable.

 Et à l’assemblée nationale as tu créé une synergie avec d’autres députés ?

Quelques parlementaires m’ont suivi en salle mais la plupart n’ont pas renouveller l’expérience.

 En France, il y a un dicton qui dit « tout dans les bras, rien dans la tête » . Dans les affaires ou en politique, as tu l’impression que ton physique te décrédibilise ?

C’est en arrivant la première fois à l’Assemblée Nationale que je me suis aperçu que je n’avais pas le physique de l’emploi.

Sentiment jamais ressentit auparavant dans mes fonctions précédentes.

J’avais entendu « c’est un sportif » à chacun de lui donner un sens mais maintenant en 2016, je suis convaincu que d’être sportif est une grande qualité.

VIGNAL ministre des sports ça donnerai quoi ?

On a tous des fantasmes mais pourquoi pas…

Sérieusement, ça serait de remettre la France en mouvement surtout certaines classes d’âge je pense aux adolescents et aux séniors.

Créer des challenges universitaires par exemple.

Trouver un accord tri parties entre le ministère, les fédérations et la sécurité sociale et CAF afin d’octroyer aux adhérents une aide car leur engagement sportif permet d’entretenir sa santé et conséquent réduire les couts des dépenses maladie.

Promouvoir dans les espaces publics, des blocs, des pupitres de musculation en matériaux résistants aux intempéries comme la résine pour développer le sport de » masse et redonner le goût aux français.

 Peux-tu nous préciser quels compléments alimentaires de la gamme FUTURELAB  utilises-tu ?

D’emblée, j’ai envie de dire qu’heureusement qu’il y a des compléments nutritionnels car mon alimentation est de plus en plus désordonnée tant sur le plan des horaires que des aliments.

Je connais par contre les bases nutritionnelles et cela m’évite de me jeter goulument dans des déjeuners ou autres réceptions protocolaires.

Avec toi Pascal , nous avions établi un plan diététique adapté à mes besoins qui se traduit par des prises d’acides aminés, de minéraux, de vitamines, d’anti oxydants et d’acides gras essentiels.

Les gammes  FUTURELAB me convienent parfaitement et répondent à mes attentes.

 Merci Patrick pour ta sincérité, ta sympathie et ton accessibilité. Par tradition, je te laisse conclure par un dernier conseil à nos plus jeunes lecteurs.

Je reprendrais une doctrine issue du bodybuilding puis repris par M. OBAMA lors de sa campagne présidentielle et qui me correspond bien « No pain No gain ».

vignal1 295x300Au sport, au travail, en politique, le travail paie toujours.

Patrick VIGNAL ainsi que toutes son équipe auront le plaisir de vous accueillir au
CAM
38 allée Antonin Chauliac 34080 MONTPELLIER
04 67 75 28 04
www.espacelecam.com
Mangez pour vos abdos !
Le Konjac : un allié minceur !
 

Commentaires 1

Invité - Longhi Bruno le mercredi 7 juin 2017 07:37

Merci Monsieur le Député !

Merci Monsieur le Député !
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
mardi 18 décembre 2018

Image Captcha