banniere ftlb 2019
Emilie THIRION Sonia TREMBOWICZCécile LE GACMaud DROGAT Pascal Delhoume Joe CHAU VAN gaetan 60x60 Michel MOUSSEUXJess VILLFernand LOPEZ OWONYEBE Bruno LONGHI

Blog FUTURELAB

5 minutes reading time (902 words)

Les dangers du Sucre

sucre 380x230Par Sonia TREMBOWICZ  Team FUTURELAB 

Ce sujet me tient particulièrement à cœur, étant moi-même une grande gourmande...
Oui, le sucre c’est bon ! C’est très bon au goût mais pas vraiment pour la santé. Il est essentiel de vous expliquer pourquoi et surtout l’impact qu’il peut avoir sur notre corps et notre mental.

CE QU’IL FAUT SAVOIR

Aujourd’hui, le sucre est présent partout et nous n’en trouvons pas seulement dans les desserts et pâtisseries. De nombreux plats et produits industriels (même ceux que l’on ne soupçonne pas : carottes râpées, gâteaux d’apéritif...), contiennent du sucre. Pour le déceler, il faut savoir lire les étiquettes nutritionnelles.

Ces sucres prennent une autre identité comme le saccharose, dextrose, maltose, fructose, glucose, lactose, sirop de maïs...

Mais pourquoi tant de sucre ? C’est simple, lorsque l’on retire les matières grasses d’un aliment, il a mauvais goût. Donc pour rendre plus gustatifs ces aliments, du sucre est ajouté.
Il faut donc se méfier de certains aliments, surtout les aliments transformés qui sont bourrés de sucre. N’oublions pas que ce type de nourriture reste de la « Junk Food » même si elle est dite allégée.

Malheureusement, on nous incite à consommer des produits transformés alors qu’on devrait nous apprendre à manger sainement ! C’est pour cette raison qu’il est primordial de s’informer et de comprendre ce que nous consommons.

Il y a un autre point important à prendre en compte : Les calories ne se valent pas toutes. Par exemple, si je prends une poignée d’amandes équivalente à 100 calories, je n’aurais pas le même effet qu’avec 100 calories consommées par du soda. Car les fibres sont présentes dans les amandes et de ce fait, les calories ne seront pas absorbées immédiatement, donc la hausse de glycémie sera faible.
A l’inverse, le soda ne contient pas de fibre et va donc être absorbé directement par le foie. Le taux de sucre dans le foie va être très élevé et ce sucre va se transformer immédiatement en graisse.
Il vaut mieux privilégier le sucre à l’état naturel comme les fruits car ils contiennent des fibres. Cette consommation de fibres va nous permettre de contrer les effets négatifs du sucre. Attention à ne pas confondre fruits frais et jus de fruits. Dans le jus de fruits, la fibre est extraite du fruit. Il y n’y a donc aucun bénéfice à en consommer, je dirais même qu’il faut limiter sa consommation en raison de la quantité de sucre présent.

En plus de l’excès de sucre, il faut être vigilent à l’amidon qui est transformé. Les aliments à haut index glycémiques comme le riz blanc, les céréales industrielles, le pain blanc, vont être transformés en glucose à la vitesse éclair dans notre tube digestif.

LES CONSEQUENCES LIEES AU SUCRE

Un excès de sucre peu importe sa forme est dangereux. Le sucre entraîne une dépendance chronique suivant les doses absorbées. Il y a un seuil à ne pas dépasser. L’OMS (Organisation Mondiale de le Santé) recommande de ne pas dépasser les 10% d’apport journalier en sucre. Ce dernier conseille même de limiter sa consommation à 5% soit 25g, soit 6 cuillères à café de sucre par jour. En sachant qu’une cuillère à soupe de ketchup contient 4g de sucre et qu’une canette de soda 40g, le calcul est vite fait...

Il faut savoir que le fructose qui donne ce goût si sucré dans nos aliments, ne va être métabolisé que par notre foie. Lorsque notre foie est trop sollicité, le pancréas vient en renfort en sécrétant des quantités excessives d’une hormone appelée « insuline ». Cette hormone a pour rôle de stocker l’énergie et va transformer l’excédent de sucre en graisse. Si notre taux d’insuline est trop élevé, notre cerveau ne va pas recevoir d’information de satiété. Il va même penser que nous avons faim. Cela va entraîner un état de paresse, un manque d’exercice, une fatigue....bref une prise de poids.

Il faut également se méfier de la nourriture transformée qui est plus dangereuse que l’on ne le pense. En rendant les aliments plus goûteux, cette nourriture nous rend dépendant. Notre cerveau est très sensible et va réagir comme sous l’effet de la drogue (cocaïne, héroïne). On ne s’en rend pas compte, mais il a été démontré scientifiquement que le sucre est 8 fois plus addictif que la cocaïne. D’ailleurs, un reportage télévisé m’avait largement sensibilisé sur le sujet. Celui-ci montrait une équipe de chercheurs qui faisait des expériences sur des rats dans le but d’observer leur addiction à la cocaïne. De la cocaïne et de l’eau avec du sucre étaient proposés à des rats. Et bien la majorité des rats préféraient l’eau sucrée à la drogue. De quoi réfléchir avant d’engloutir un pot de Nutella...
Il ne faut pas oublier non plus les maladies causées par la malnutrition comme le diabète, les maladies cardiaques, AVC...

QUE PENSER DES SUBSTITUTS AU SUCRE ?

Rien de bon...Ces produits nous donnent encore plus faim. Pire encore, ils déclenchent une réaction hormonale et nous allons secréter plus d’insuline. Donc à limiter les aliments dits pauvre en sucre et matière grasse qui sont tout aussi dangereux lorsque ils sont consommés de manière récurrente.

QUELQUES CONSEILS

>Limiter le sucre et respecter les recommandations de l’OMS
>>Eviter la nourriture transformée
>>Eviter la junk food, soda, sucre ajouté, sirop de maïs...
>>Décrypter les étiquettes nutritionnelles et éviter les noms trop farfelus qui sont présentés
>>Etre vigilent au sucre ajouté présent partout dans nos placards (sauce salade, jus d’orange, chips, pain blanc, céréales, ketchup...)

Sonia TREMBOWICZ Team FUTURELAB
Interview : Joe CHAU-VAN
Interview de Pascal DELHOUME
 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
vendredi 19 avril 2019

Image Captcha