banniere ftlb 2019
Emilie THIRION Sonia TREMBOWICZCécile LE GACMaud DROGAT Pascal Delhoume Joe CHAU VAN gaetan 60x60 Michel MOUSSEUXJess VILLFernand LOPEZ OWONYEBE Bruno LONGHI

Blog FUTURELAB

7 minutes reading time (1468 words)

Interview : Joe CHAU-VAN

PHOTO PORTRAIT COUV MAG N5 4Interview réalisée par René BERTHELIER pour FUTURELAB Magazine

FUTURELAB MAGAZINE :
Bonjour Joël, je vous laisse le soin de vous présenter 

JOEL CHAU-VAN :
Bonjour je m’apelle Joël CHAU-VAN, j’ai 35 ans et je suis ingénieur informaticien dans un groupe bancaire français. Je pratique la musculation depuis maintenant 3 ans et je me suis lancé dans la compétition de bodybuilding cette année. J’ai toujours été un adepte de sport et j’ai eu la chance dans le passé de m’essayer à beaucoup de disciplines. J’ai commencé très jeune par le tennis, handball, basketball, pour finir sur le karaté et le taekwondo. Ma détermination et mon obstination sont des qualités qui m’ont permis dans tous ces sports de participer à des compétitions de niveau régional / national. J’ai toujours eu des grandes facilités dans ce que j’entreprenais, en contrepartie j’ai toujours eu des difficultés à aller jusqu’au bout. Mon envie de changement était trop grande face à la route qui restait à parcourir pour atteindre des sommets.

FUTURELAB MAGAZINE :
Vous êtes également photographe ... ?

JOEL CHAU-VAN :
J’ai toujours été fasciné par la photographie, c’est une passion qui me permet de m’évader. Voyager, capturer des moments de vie, et pouvoir partager toutes ces séquences est vraiment une expérience excitante. C’est une passion sans limite qui offre d’énormes possibilités, dans laquelle chacun est libre de s’exprimer à sa manière.

Nous avons fondé avec ma compagne l’année dernière notre agence photographique unsouvenir.com.

FUTURELAB MAGAZINE :
Physiquement, vous avez subi une transformation spectaculaire... ?

JOEL CHAU-VAN :
Lorsque je suis rentré dans la vie active, l’arrêt du sport couplé aux plaisirs de la nourriture m’ont conduit à un fort surpoids. Je me suis vu atteindre un poids de corps de 105 kg alors que j’avais pour habitude d’osciller aux alentours des 60 kg. J’ai donc par la suite enchainé une multitude de régimes alimentaires, avec le fameux phénomène de yoyo que bon nombre d’adeptes de régimes à la mode ont certainement dû être confrontés.

Il y a 3 ans lorsque j’ai commencé la musculation je pesais 92 kg, le jour de ma compétition j’affichais un poids de corps de 72 Kg avec une modification esthétique de mon physique assez impressionnante.

FUTURELAB MAGAZINE :
Quel a été l’élément déclencheur qui vous a décidé à changer radicalement votre silhouette ?

JOEL CHAU-VAN :
Lorsque monter les escaliers pour rentrer à votre domicile devient une expérience douloureuse au quotidien, vous commencez à vous interroger. J’ai donc pris mon problème de surpoids très au sérieux et j’ai commencé à effectuer de nombreuses recherches sur la manière de perdre du poids et de la consolider.

Et c’est à ce moment-là que j’ai découvert la musculation.

En parcourant les forums, Je suis tombé sur les communautés de bodybuilding aux Etats unis et cela a été une vraie révélation. J’ai été dans un premier temps attiré par l’esprit d’entraide, de partage et de motivation omniprésent dans ces communautés.
Beaucoup de pratiquants partagent leur expérience, leur évolution et j’ai été frappé par les transformations spectaculaires réalisées dans un laps de temps très court. Certains affichaient des physiques de départ beaucoup moins harmonieux que le mien, alors je me suis tout naturellement demandé si ces personnes avaient réussi, pourquoi pas moi ?

Avant de me lancer, j’ai passé plus de 6 mois à m’informer, m’instruire sur les sujets de diététiques, entrainements en dévorant beaucoup d’ouvrages et articles. Je voulais vraiment éclaircir toutes mes zones d’ombre et levé tous mes à priori sur la musculation. Passée cette étape, détermination, patience et rigueur ont fait le reste du travail.

FUTURELAB MAGAZINE :
En dehors de l’entraînement en Musculation, pratiquez-vous d’autres sports ?

JOEL CHAU-VAN :
Même si l’envie me démange fortement de m’orienter aujourd’hui vers des sports pieds poings (MMA...), le manque de temps demeure un frein. J’espère dans les mois à venir pouvoir réduire la fréquence de mes séances de musculation pour libérer un peu de temps à ces nouvelles activités.

En marge de cela, suite à ma transformation j’ai repris goût à tous types d’activités sportives. Toutes les occasions sont bonnes pour faire du sport, que ce soit en week-end ou en vacances.

FUTURELAB MAGAZINE :
Dites-nous pourquoi vous avez choisi la catégorie Men’s Physique pour faire de la compétition ?

JOEL CHAU-VAN :
Je ne connaissais rien au monde des compétitions de bodybuilding, et je n’imaginais pas une seule seconde pouvoir participer à ce type de manifestation, sauf peut-être pour faire une blague en caméra cachée (rires).
C’est lors de mon périple dans les communautés de body que j’ai découvert la catégorie men’s physique. Les participants dans cette catégorie affichaient vraiment des physiques que je rêvais d’avoir.

Pendant toute mon évolution je contemplais sur internet cette catégorie, pour renforcer ma motivation et visualiser mon objectif de physique. A aucun moment il m’était venu l’idée de vouloir monter sur scène. C’est bien plus tard que je me suis lancé ce challenge...

FUTURELAB MAGAZINE :
Votre compagne Sonia TREMBOWICZ est également compétitrice en catégorie BIKINI, vous pouvez ainsi vous motiver et vous soutenir... !

JOEL CHAU-VAN :
J’ai la chance d’avoir une compagne qui m’accompagne dans toutes mes passions, elle m’a rejoint dans l’aventure du body un an après le début de ma transformation. Comme beaucoup de femmes, elle avait la crainte de devenir trop musclée en pratiquant de façon régulière la musculation, je l’ai rassurée et elle m’a fait confiance. Elle est donc depuis maintenant plus de 2 ans ma partenaire d’entrainement, et également mon élève puisque je la coache dans toutes ses préparations à la compétition.

C’est ensemble que nous avons eu l’idée de nous inscrire à une compétition, sans aucune prétention puisque notre objectif était tout simplement de monter sur scène sans être ridicules.
Nous avons été aidés par un couple d’amis qui a concouru dans des compétitions au niveau international et nous les remercions de nous avoir lancé dans l’aventure.

Ce fut une agréable surprise de pouvoir monter sur des podiums dès nos premières compétitions.

Partager cette expérience avec sa compagne est vraiment très appréciable, nous pouvons nous soutenir mutuellement dans les moments de doute et savourer les bons moments ensembles.

FUTURELAB MAGAZINE :
Vous avez assisté au Strong Man en juin dernier, qu’en avez-vous retenu ?

JOEL CHAU-VAN :
Même lorsque je n’étais pas dans le milieu du body, j’adorais suivre à la télévision les compétitions de sport de force. J’étais admiratif face à ces géants en action. L’organisation d’un évènement en région parisienne fut une trop belle occasion de pouvoir contempler ce spectacle en direct. Admirer ces forts athlètes en train de tirer des camions devant vos yeux est vraiment époustouflant et motivant. Ce rendez-vous était une belle réussite, dans un super état d’esprit et j’encourage vraiment les organisateurs à renouveler ce type d’initiative plus souvent.

FUTURELAB MAGAZINE :
Comment se décompose votre Diét durant l’année (sans rentrer dans les détails) ?
Avez-vous des périodes de relâchement total ?

JOEL CHAU-VAN :
Notre programme alimentaire est assez similaire toute l’année. Comme beaucoup de pratiquants de musculation, nous fractionnons nos repas en plusieurs prises (5 à 6 repas par jour). Tous nos repas sont équilibrés et sont constitués de protéines, glucides, lipides. Nous sommes très sélectifs sur la qualité des aliments consommés, nous privilégions les aliments frais et évitons au maximum les aliments industriels et transformés.
En période de de compétitions, nous diminuons progressivement les apports caloriques en diminuant les quantités de glucides consommées.

En période hors compétition, nous avons bien évidemment des périodes de relâchement, car nous restons avant tout des bons vivants. Nous adorons partager des moments de convivialité avec nos proches autour de bons repas. Toutefois pendant les périodes d’excès alimentaires, nous nous imposons de continuer les entrainements de musculation afin de ne pas stocker trop de gras. Plus nous aurons de gras à perdre avant une compétition et plus longues seront les périodes de préparation et de restriction, et ce n’est pas ce que nous souhaitons.

FUTURELAB MAGAZINE :
Quel est votre regard sur FUTURELAB et quel est votre avis sur les produits de la marque que vous connaissez ?

JOEL CHAU-VAN :
Au même titre que les aliments, je suis assez sélectif dans le choix de mes suppléments. Je ne suis pas sensible au marketing des nouveaux produits et je ne consomme que ceux qui ont prouvé leur efficacité. Je scrute soigneusement la composition des suppléments que je consomme. C’est les raisons pour lesquelles j’apprécie énormément les suppléments futurelab, les différentes gammes proposent un panel de suppléments de contenance qualitative que j’ai pour habitude de consommer.

4ItQSvOfNOE2RlYUIh0U5ik5QAo5wpJtSh294e74WcsiHmh3U3XrRUPFQzbZFUTURELAB MAGAZINE :
Merci pour la qualité de ces échanges, à très bientôt je l’espère !

JOEL CHAU-VAN :
Merci de m’avoir accordé cette interview.

Avec Sonia nous nous plaisons aujourd’hui à faire découvrir notre histoire et notre sport à nos proches. Nous adorons motiver, conseiller et accompagner les personnes souhaitant se lancer dans la transformation de leur corps.

Notre rôle est d’expliquer qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un passé de bodybuilder pour développer un physique de rêve. La musculation est accessible à tout le monde mais la motivation reste la clef du succès.

Peut-être qu’un jour nous pourrons faire partager notre expérience à plus grande échelle... qui sait?
Interview : Alan Grenier
Les dangers du Sucre
 

Commentaires 1

Invité - LONGHI Bruno le mardi 6 juin 2017 14:17

Bel athlète , beaucoup de qualités humaines , beau souvenir d'interview !

Bel athlète , beaucoup de qualités humaines , beau souvenir d'interview !
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
vendredi 19 avril 2019

Image Captcha